Imprimer

La ville se pare de mille fleurs

Si le fleurissement de notre ville est esthétique, il n’en demeure pas moins raisonné. Il pérennise l’embellissement de l’environnement grâce à de multiples notes de couleurs, de volumes et de textures végétales : massifs, jardinières, suspensions et donc de nombreuses heures de travail pour planter, arroser, désherber… Déjà pleinement inscrit depuis plusieurs années dans une logique de développement durable, l’entretien des espaces verts s’attache à sortir du fleurissement classique très consommateur de main-d’œuvre, d’eau pour tendre vers un fleurissement dit «durable», démarche destinée à préserver les ressources et limitant les impacts sur l’environnement. Ces dernières sont judicieusement choisies : elles doivent être adaptées aux contraintes de climat, de sol et cultivées dans un cadre respectueux de l’environnement donc sans engrais et sans pesticides, conformément à la démarche « Zéro phyto » de la commune. Inclure des vivaces, c’est aussi créer de l’habitat naturel nécessaire à la préservation de la biodiversité.