Imprimer

Fauchage tardif

Dans une démarche environnementale, pour la protection de la flore et de la faune, le Conseil départemental met au point de nouvelles pratiques de fauchage et de débroussaillage.  L’objectif, tout en maintenant bien sûr la garantie de conditions de circulation sécurisées, est de concilier enjeux économiques et enjeux écologiques. Habitués à des fauches plus intensives, vous pouvez être surpris par la hauteur de la végétation à certains endroits. Cet entretien différent intègre les objectifs du développement durable. Il s’agit en effet de réduire la fréquence des fauchages sur certains sites afin de favoriser le développement de la flore, mais aussi de la faune en évitant la fertilisation des sols. La largeur de fauche sur les accotements est également limitée, et notamment en ces périodes de sécheresse. Le débroussaillage des fossés et des talus est repoussé à l’automne pour permettre la reproduction des espèces vivant sur ces milieux d’autant que la hauteur de la végétation est contenue en raison d’une première intervention retardée. En effet, talus, haies, fossés constituent de véritables refuges pour la faune et la flore. Par ailleurs, cette flore des bords de route constitue un filtre naturel qui limite le ruissellement de l’eau et améliore ainsi sa qualité. Le choix du fauchage raisonné n’a évidemment pas d’incidence sur la sécurité des usagers, le fauchage des zones dangereuses, comme les carrefours, les virages, est bien évidemment maintenu pour assurer la visibilité. La préservation de notre environnement d’aujourd’hui conditionne celui de demain. Nous avons tous un rôle à jouer afin de léguer aux générations futures un territoire sain.