Imprimer

Chantier de la mairie : premiers coups de pelle

Les travaux d’extension et de rénovation de la nouvelle Mairie ainsi que de la Communauté de Communes des Coteaux Bellevue ont débuté depuis le 9 avril dernier. A compter du 7 mai, l’accès aux accueils, aux services administratifs se fera dans les bâtiments modulaires par la rue de la Résistance (nouvelle résidence derrière la mairie).

Depuis 2014, la municipalité souhaite aller plus loin dans l’aménagement du territoire avec pour objectif d’engager une réflexion sur les évolutions et les enjeux structurants des années futures. C’est dans ce contexte que le projet de réhabilitation/extension de la mairie et de la communauté de communes a été réfléchi. Il s’inscrit dans la volonté de donner à la ville plus de caractère, d’augmenter son dynamisme, son attractivité. La municipalité a souhaité avoir à ses côtés la présence du Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement de la Haute-Garonne et de l’Agence Technique Départementale. Le cabinet d’architecture sélectionné est l’Atelier Toulouse Paysage.

Le projet s’inscrit dans l’identité de Pechbonnieu, au caractère urbain de qualité ; il utilise le patrimoine pour appui principal avec la mairie existante, ancienne bâtisse du début XIXe et propose une extension raisonnée au gabarit équilibré. Un large passage piétonnier sera le lien entre la place historique, la future halle et le quartier Au village. Entre bâtiment chargé d’histoire et projet dirigé vers le futur, ce nouveau cœur de ville affirme avec force le lien entre passé et avenir. Il se définit accueillant pour tous, attaché à la qualité de vie, ouvert et lumineux. L’architecture des bâtiments sera respectueuse de l’environnement en favorisant les économies d’énergie et les caractéristiques des locaux allieront modularité, volumes et fonctionnalité. Sabine Geil Gomez rappelle souvent : «Pechbonnieu est un territoire de proximité, avec un cœur de ville qui doit continuer de battre et qu’il faut protéger. Ce projet doit nous ressembler et être un lieu de vie, un lieu de rencontres, de partages et d’échanges si chers à nos yeux.»

Les travaux, subventionnés par l’État (DETR) et par le Conseil départemental (Contrat de territoire), dont la durée est prévue pour un an, sont estimés à 2 412 332 € HT.

Article extrait La dépêche : https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/02/2789760-chantier-de-la-mairie-premiers-coups-de-pelle.html?redirect=1